L’argent pour les travailleurs et la jeunesse pas pour la guerre ! Communiqué de nos candidats aux législatives

Communiqué de Maïa Bahloul et Paul Uhalde, candidats aux élections législatives circonscription d’Epinay-sur-Seine, de Saint-Denis Sud et de Saint-Ouen             (1ère circonscription)

Maïa Bahloul, étudiante en conservation préventive au
lycée Corvisart-Tolbiac, habitant à Saint-Ouen :
Depuis le début de l’année scolaire, nous nous bagarrons
avec ma classe afin que ma formation existe encore
l’année prochaine. Les coupes budgétaires infligées par
Macron et sa politique ont déjà réduit de moitié le volume
horaire de notre formation.
Cette politique, c’est celle d’un gouvernement capitaliste et
bourgeois, qui choisit d’offrir 607 milliards aux
capitalistes et aux banques, d’investir des milliards dans la
guerre, plutôt que de les mettre dans nos lycées, écoles,
facs et hôpitaux.
Cette politique bourgeoise, la Mention complémentaire en
entretien des collections du patrimoine n’est pas la seule à
la subir. Depuis le début de l’année, nous avons vu des
parents d’élèves, des professeurs, des élèves se mobiliser
pour l’embauche de professeurs, d’infirmières… Pour
maintenir l’école, malgré les coups assénés par Blanquer et
Macron.

Paul Uhalde, étudiant en master d’histoire à l’université Paris Nanterre, habitant à Saint-Ouen :

À la rentrée universitaire, on nous a annoncé dans notre master d’histoire la suppression de nos trois cours. La raison ? Le non-remplacement d’enseignants partis à la retraite ou en mission pour l’année. Avec des étudiants de mon master, nous avons lancé une pétition pour réclamer le retour de tous nos cours par le recrutement d’enseignants nécessaires pour les assurer.

Cette offensive contre nos conditions d’études est une offensive plus générale du gouvernement Macron, soumis aux intérêts des capitalistes : il s’agit de remettre en cause le droit de la jeunesse d’étudier, le droit d’avoir de vrais cours, de vrais examens et de vrais diplômes. Mais partout les étudiants cherchent à s’organiser sur leurs propres revendications pour combattre cette politique de destruction de nos droits.

Sous le quinquennat de Macron, les coups assénés à la jeunesse et aux travailleurs ont été d’autant plus nombreux et violents. Les services publics sont gravement remis en cause : hôpitaux, CROUS, maternité, logements, écoles, universités.

Les membres du gouvernement nous disent depuis plusieurs années qu’il n’y a pas d’argent. S’il n’y a pas d’argent pour les services publics, pour les besoins de la population des travailleurs et des jeunes, en revanche pour les banques et les patrons, qui organisent les licenciements, il y en a : 607 milliards, très exactement, dont 343 milliards ont été votés à l’unanimité (y compris le vote de notre député Eric Coquerel de La France Insoumise) le 19 mars 2020 à l’Assemblée nationale.

Et depuis le 24 février, la guerre est en Europe ! Cette guerre, qui fait milliers de victimes, est le fruit des politiques menées par les gouvernements impérialistes. Cette guerre est financée par le gouvernement français qui envoie des armes en Ukraine, qui prépare des troupes composées de jeunes, pour les poster autour de la Russie et de l’Ukraine (l’armée étant le premier recruteur).

Et c’est ce même gouvernement qui n’a pas d’argent pour subvenir aux besoins les plus fondamentaux de sa propre population.

Le gouvernement débloque des fonds pour accueillir les réfugiés Ukrainiens. Ceux qui fuient les guerres ou la misère résultant des politiques impérialistes, dont celle de la France, en Afrique, au Moyen-Orient ou ailleurs doivent être aussi accueillis et non expulsés aux frontières !

Nous exigeons la réquisition de cet argent qui est injecté dans la guerre et les licenciements. Nous exigeons le retrait des troupes Russes d’Ukraine, ainsi que le retrait des troupes américaines et de l’OTAN d’Europe, ainsi que le retrait des troupes françaises d’Afrique.

Nous refusons de nous ranger derrière Macron ou Biden, qui décident des sanctions contre la Russie : sanctions que les travailleurs paieront. Nous refusons ce vote unanime du Parlement européen du 1er mars 2022 (union sous Macron qui est dans la continuité de celle du 19 mars), pour les sanctions contre la Russie : ce n’est pas taper sur le peuple Russe qui va arrêter cette guerre. Et se ranger derrière un gouvernement qui mène une politique barbare contre sa propre population ? Se ranger derrière Macron qui paupérise la population, ferme des lits d’hôpitaux, menace de fermeture des hôpitaux de Bichat et Beaujon, détruit les logements sociaux (1600 à Epinay) pour donner les terrains aux promoteurs immobiliers, nous prive du droit aux études (bac, parcoursup), s’attaque aux retraites et qui compte porter des coups d’autant plus violents dans son second mandat ?

Non, ce ne sont certainement pas les gouvernements fauteurs de guerre, qui mettront fin à une guerre qu’ils ont eux-mêmes organisée.

Et c’est pourquoi avec le POID, nous combattons ensemble pour un gouvernement ouvrier : un gouvernement au service des travailleurs et de la jeunesse qui réquisitionne les milliards pour l’école, pour les lycées, pour les facs, pour le logement social, pour les hôpitaux.

Ce gouvernement ouvrier, seul un parti ouvrier peut y mener, peut permettre de l’organiser.

Étudiants et militants au Parti ouvrier indépendant démocratique, nous sommes candidats aux élections législatives dans la circonscription d’Epinay-sur-Seine, de Saint-Denis Sud et de Saint-Ouen, contre Macron et sa politique, contre la guerre et les gouvernements fauteurs de guerre.

Défense de l’école, des lycées et de l’université !

Contre la guerre en Ukraine, retrait des troupes Russes, retrait des troupes de l’OTAN et US d’Europe, retrait des troupes Françaises du Mali !

Contre l’union sacrée derrière Macron !

Réquisition des 607 milliards !

L’argent, pour les travailleurs et les jeunes, pas pour cette guerre !

Rejoignez le POID !

Je souhaite prendre contact avec le Parti Ouvrier Indépendant Démocratique

Je verse …….€ de soutien pour la candidature (chèque à l’ordre de Charles Menet , mandataire financier de Maîa Balhoul)

Nom, prénom …………………………………………………………………………………………

Adresse …………………………………………………………………………………………………

Mail : …………………………………………………..   Téléphone : ……………………………………………… Contact : poidstouen@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s