Samedi 16 octobre 2021Conférence nationale pour l’unité

La démocratie, c’est la loi de la majorité.

Cette majorité, c’est celle qui est composée par le peuple travailleur et la jeunesse.

La majorité dit « Dehors, Macron ! ».

Par les grèves, par les manifestations et par l’abstention massive aux élections (réduisant le parti du président à 3 % des inscrits) : sous toutes les formes, cette majorité du pays rejette la politique du gouvernement Macron et Macron lui-même.

La démocratie exige que Macron s’en aille et sa politique avec lui.

Ici se trouve posée une question : par quoi et par qui remplacer Macron, son gouvernement et sa politique ? Si la démocratie est la voix de la majorité, alors la démocratie exige que l’on rompe avec la politique subie.

La majorité veut que les emplois soient préservés et les licenciements interdits.

La majorité veut que les moyens soient donnés à l’hôpital pour soigner, à l’école pour instruire. La majorité veut des services publics.

La majorité veut que les droits acquis des travailleurs, les régimes des retraites et de l’assurance chômage, la Sécurité sociale soient préservés et les contre-réformes abrogées.

La majorité veut que les libertés soient préservées et rétablies, que la loi sur le « pass sanitaire » soit abrogée.

Le peuple travailleur et la jeunesse veulent une rupture pour s’engager dans cette voie. Une rupture qui impose de prendre l’argent là où il est : chacun a en mémoire les 560 milliards offerts par le gouvernement Macron aux capitalistes qui s’en sont servis pour licencier, et dont la réquisition permettra de mettre en place une politique de rupture.

Peut-on aboutir à cette rupture sans remettre en cause les institutions de la Ve République et de l’Union européenne ? Quel contenu donner à cette rupture ? Quelle forme donner à ce gouvernement assurant cette politique de rupture ? Et surtout : comment forger l’unité des travailleurs, des jeunes et de la population pour faire aboutir cette exigence ?

Sur ce point, les travailleurs et militants ont, et c’est normal en démocratie, des réponses différentes.

C’est de cela que nous proposons de discuter dans des assemblées pour l’unité et dans la conférence nationale des délégués pour l’unité, le samedi 16 octobre.

Pour tout contact : unite.dehorsmacron@gmail.com

pour une assemblée ouvrière d’unité à Epinay

contact 06 75 16 99 05 copoepinay@orange.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s