20 juin un message clair – communiqué du POID

télécharger le communiqué

20 juin, un message clair

Dehors Macron et la Ve République !

Ce qui s’est exprimé ce 20 juin, ce n’est pas seulement l’abstention la plus forte de la Ve République. Quand plus de deux électeurs sur trois renoncent à aller voter, quand l’abstention et les bulletins blancs et nuls dépassent 80 % dans les quartiers ouvriers et populaires, pour dépasser 93 % dans certains bureaux, c’est le rejet de Macron et de sa politique qui s’exprime. Un rejet catégorique et une exigence : « En finir avec ce gouvernement qui distribue des centaines de milliards aux capitalistes tandis qu’il ferme les écoles et les hôpitaux, liquide les services publics, diminue les salaires et permet les licenciements par centaines de milliers. »

Au-delà du rejet de Macron – réduit à 3 % des électeurs inscrits –, toutes les représentations politiques institutionnelles sont frappées et les institutions elles-mêmes. Ce 20 juin, c’est tout l’édifice de la Ve République antidémocratique, antipopulaire et antisociale qui est frappé. On a entendu nombre de responsables politiques se lamenter : « Pourquoi les électeurs nous refusent-ils leurs voix ? » Certains ont apostrophé leur propre électorat : « Réveillez-vous, revenez voter dimanche prochain ! » Beaucoup se sont gravement interrogés : « Pourquoi les électeurs ne sont-ils pas conscients des enjeux ? »

À ces affirmations lourdes de mépris, le peuple travailleur est en  droit de répondre : « Votre Ve République retire tout pouvoir aux collectivités territoriales, hormis celui de remettre en cause les droits, de privatiser, de déréglementer à tout-va. Dans votre Ve République, tous les pouvoirs sont concentrés au sommet de l’État entre les mains d’un président de la République, véritable monarque sans couronne. Dans votre Ve République, ce sont toujours les exigences des capitalistes qui s’appliquent grâce aux procédés antidémocratiques qui le permettent. Dans votre Ve République, la droite fait la politique de la droite, et l’extrême droite préconise la politique de l’extrême droite. Et la « gauche » ? Dans votre Ve République, il faut bien le constater, les dirigeants des partis de « gauche » ont pour constante de refuser de rompre : ils ont refusé de rompre avec la classe capitaliste et les diktats de l’Union européenne quand ils étaient au pouvoir sous Mitterrand, Jospin, Hollande ; ils ont refusé de rompre en votant en mars 2020 les 343 milliards pour les capitalistes à la demande de Macron. Ils refusent de rompre aujourd’hui en prônant l’unité avec la droite et Macron au nom de la lutte contre les « idées d’extrême droite ». Cette gauche-là, coulée dans le moule des institutions, est frappée ce 20 juin du même rejet que l’ensemble des représentations politiques ».

 À ceux qui les traitent d’ignorants dépourvus de sens civique, les travailleurs et les jeunes sont en droit de répondre : « Bien au contraire : nous savons où sont nos intérêts, nous savons ce que sont nos revendications pour lesquelles nous luttons et faisons grève avec nos organisations syndicales, contre les plans de licenciement à Renault et dans la sous-traitance, à Aéroports de Paris contre la baisse des salaires, dans les collectivités territoriales contre la tentative de nous faire travailler plus longtemps gratuitement, avec les AESH, les enseignants, les travailleurs hospitaliers… ! »

Dans les grèves qui les mobilisent massivement comme dans l’abstention-rejet historique du 20 juin, s’exprime une même volonté : que le peuple travailleur prenne en main son avenir.

Il est urgent de chasser cette Ve République qui ne gouverne que pour la classe capitaliste. Il est urgent d’édifier le pouvoir de la majorité constituée des travailleurs des villes et des campagnes et de la jeunesse. Il est urgent d’édifier la République des travailleurs en lieu et place de la Ve République des capitalistes, des banquiers et des spéculateurs.

C’est ce pour quoi combat le Parti ouvrier indépendant démocratique. En présentant des candidats dans 75 cantons, nous voulions, sans illusion sur la nature de ces élections, saisir un moyen pour aider à l’organisation du combat pour chasser Macron et la Ve République. Les résultats obtenus, certes modestes, nous encouragent à poursuivre sur la voie de la construction d’un parti ouvrier fidèle aux intérêts des travailleurs et des jeunes. Ils nous encouragent à agir toujours plus pour l’unité, pour l’alliance des travailleurs et des jeunes pour les revendications et la démocratie et pour en finir avec le régime de l’arbitraire antisocial et antidémocratique.

Dehors la Ve République ! Dehors l’Union européenne ! Pour une véritable démocratie dont le peuple définira lui-même la forme et le contenu, pour que le pouvoir passe entre les mains de la majorité : rejoignez le Parti ouvrier indépendant démocratique.

Montreuil, le 21 juin 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s