Analyse du nouveau projet de rénovation urbaine

Analyse des projets de rénovation urbaine PNRU          Epinay le 8/10/2020

Complément au tract « ne laissons pas détruire le logement social » du 29/9/2020

 démolitionsoù ? (d’après les plans)constructionsoù ? (d’après les plans)rénovations
Orgemont1193presque toute la rue de Marseille1750rue de Marseille (2020-2025), à la place du gymnase rue F Merlin (2025-2030)1904
La Source Presles28748-58 rue du commandant Bouchet, Rue Rameauchiffre non préciséAv de Jarreau, Rue Rameau, 38/48 rue du Ct Bouchet871
Centre ville16411 et 5 rue Dumas9211 et 5 rue Dumas ? 98  
total (partiel)1644 ? 2873  

A Orgemont le projet présente au total plus de constructions que de démolitions, étant précisé que « l’offre résidentielle du quartier sera diversifiée » (logements sociaux, locatifs en accession) », mais pas de précisions sur le nombre de logements en PLAI, en PLS, Plus, loyer libre, en accession sociale à la propriété, en accession libre à la propriété. D’après les couleurs de bleu, des constructions sont prévues en 2020-2025 rue de Marseille, sur l’emplacement de bâtiments existants, donc promis à la démolition dans la première phase, alors que l’essentiel des constructions n’est prévu qu’en 2025-2030 (rue F. Merlin), ou après 2030 (on va attendre 10 ans !).

Même problème dans le centre (92 constructions en 2020-2025 sur l’emplacement des 164 logements à démolir 11 et 15 rue Dumas), et aux Presles (287 démolitions rue du Commandant Bouchet et rue Rameau où seulement 38 logements sociaux locatifs seraient reconstruits, le reste étant en accession à la propriété).

Autrement dit : démolitions massives tout de suite des logements sociaux locatifs, constructions ensuite sur place, de logements « diversifiés ».

On peut donc supposer que les occupants des logements dont la démolition serait imminente ne disposeront pas de relogements dans les bâtiments neufs à construire: où seraient-ils relogés ? dans quelles conditions ?

Et cela alors que nous venons d’apprendre par le bulletin municipal que 5 161 familles attendent un logement social à Epinay, dont 368 reconnus « droit au logement opposable », auxquels s’ajoutent les locataires dont les immeubles seraient démolis !

 C’est pourquoi le comité POID d’Epinay

1) considère que ce projet est un projet de destruction du logement social

2) maintien ses positions pour l’unité pour:

 – l’entretien correct immédiat du parc existant: engagement immédiat par les bailleurs et les services sanitaires de campagnes d’éradication par immeuble des cafards et des punaises, réparation immédiate des ascenseurs, entretien des parties communes et des parkings, sécurisation des accès, rénovation et mise aux normes des appartements et des installations défectueuses (électricité, chauffage, isolation, ventilation) sans augmentation de loyer ni de charges. 

pas de démolition sans construction préalable de logements locatifs à loyer modéré en nombre au moins équivalent !

– pas d’augmentation de loyer ni de charges à l’occasion d’un relogement.

– Construction de logements sociaux locatifs HLM en nombre suffisant  pour satisfaire la demande ! »

       Prenez contact avec les militants POID, demandez « la Tribune des Travailleurs » (1,50€)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s