Bulletin de liaison du 7 avril du comité POID d’Epinay

7 avril 2020

Malgré les conditions de confinement une partie des camarades ont réussi à tenir des réunions régulières de bureau via la plateforme skype.

résultats des élections

Nb % inscrits % votants
Inscrits 25701
Abstentions 17743 69,04
Votants 7958 30,96
Exprimés 7683 29,89 96,54
Blancs 64 0,25 0,8
Nuls 211 0,82 2,65
Hervé Chevreau centriste 5169 67,28%
Salah BOURDI   LREM 1034 13,46%
Pierre Franklin TAVARES  soutenu par PCF,LFI, Génération S 732 9,53%
Madjid CHALLALL   EELV soutenu par le PS 616 8,02%
Stephane BERGER soutenu par le POID 132 1,72%

Nous remercions les 132 électeurs qui ont eu le courage, malgré l’épidémie, de voter pour la liste de défense du logement social, de la santé et de l’emploi.

L’actualité et les échanges que nous avons eu avec les adhérents et les candidats appelés à apporter des témoignages sont les suivants.

Conditions sanitaires: contrairement à ce qu’indiquait la radio la protection des électeurs, et surtout des assesseurs et scrutateurs n’était pas assurée pendant le scrutin. Conformément à une circulaire du ministre de l’intérieur les électeurs n’étaient pas obligés à se laver les mains à l’entrée des bureaux de vote, et le port de masques et de gants étaient « déconseillés ». La presse relate les témoignages d’assesseurs et de scrutateurs contaminés dans des bureaux de vote.

Hervé Chevreau, ré-élu au premier tour, a été contaminé et hospitalisé. Deux élus du département sont décédés.

La colère monte dans le pays contre les mensonges du gouvernement prétendant pendant près d’un mois que les masques et gants étaient déconseillés, masquant la pénurie créée de toute pièce par la politique des gouvernements successifs visant à réduire les dépenses de santé, supprimant les stocks et supprimant des milliers de lit d’hôpital, puis tardant à mettre en place les mesures de confinement. Dans la course perpétuelle du profit, des usines en France ont été fermées, pour faire produire notamment des masques en Chine, et des respirateurs. La barbarie s’exprime , en effet la région ile de France avait commandé des masques (en chine) le gouvernement US a renchéri et emporté la commande de masques. De plus en plus des voix s’élèvent pour dénoncer les mensonges gouvernementaux, celui-ci est plus prompt à verbaliser en masse, qu’a protéger la population. Comme d’habitude, ce sont les travailleurs qui vont faire les frais, modification du code du travail

Témoignages apportés par des adhérents et candidats, ou des membres de leur famille

– P, agent d’entretien ayant une pathologie pulmonaire chronique, obligé de prendre les transports en commun et d’aller travailler tous les jours sans aucune protection;

– K infirmière à la Salpétrière, contaminée dans le cadre de son travail,

– M auxiliaire de vie employée par une association, mère de l’infirmière contaminée et confinée à la maison: « mon employeur ne me fournit pas de masques ni de gants, je suis obligé de les payer moi même pour me protéger et protéger les personnes agées dont je m’occupe ».

– N infirmière dans une structure hospitalière en province pour personnes agées dépendantes: 1 infirmière présentant les symptomes du corona virus a été obligée de travailler avec un masque, risquant de contaminer les patients et ses collègues – sans masques en salle de repos – (elle a été testée négative le lendemain). Dernières consignes: 2 masques par infirmière et par jour. En cas d’épidémie dans le service, 2 patients maximum seront  confinés dans leur chambre, les autres seront déplacé dans un nouveau service dédié aux patients atteints de corona-virus. Si leur état s’aggrave  ceux dont la poly pathologie ne permettrait pas de supporter la réa et un respirateur seront plongés en sédation profonde  (soins palliatifs en attendant le décès).

– T a répondu à un appel à un don du sang. D’Epinay elle a du se rendre en transports en commun à Avicennes, empruntant un tramway bondé de voyageurs sans protection, dont les fenêtres étaient bloquées fermées. Aucun contrôle des attestations des voyageurs.

– rassemblement de jeunes d’Orgemont devant les immeubles, aucune intervention des forces de l’ordre pour faire respecter le confinement.

– « Ce matin je suis allé faire mes courses à Leader Price, les caissières avaient des masques mais pas le vigile( soustraitance oblige) voilà queques éléments,  »

– au début du confinement Troussel a voulu que les agents de service des collèges aillent travailler. Dans la journée du 17/3 ils ont été renvoyés chez eux. Aujourd’hui il est fait appel à des volontaires pour garder les enfants des soignants.

Dans cette situation, réalisée dans des conditions difficiles en défit du confinement, la Tribune des travailleurs continue à paraître distribuée uniquement par abonnement. Elle rassemble les témoignages du combat engagé par les travailleurs pour exiger les moyens pour l’hôpital, le protections dans les secteurs encore en activité. Elle analyse et dénonce les dernières mesures prises par le gouvernement

– loi de finances du 19 mars accordant 2 milliards aux hôpitaux et 300 milliards aux banques ! votée à l’unanimité à l’assemblée nationale

– loi d’urgence sanitaire du 22 mars permettant au gouvernement de légiférer par ordonnances: 25 ordonnances promulguées le 25 mars dont une modifiant le code du travail: autorisation de faire 60h par semaine, temps de repos obligatoire entre deux vacations passant de 11 à 9h, possibilité donnée aux patrons d’imposer des congés aux salariés.

Le POID refuse l’union nationale demandée par le gouvernement (et obtenue sur la loi du 19 mars). Nous signons et appelons à signer en ligne la pétition

https://latribunedestravailleurs.fr/abrogation-de-la-loi-du-19-mars-2020-pour-la-restitution-des-300-milliards-deuros-attribues-aux-banques/

nous prévenir de votre signature pour la comptabiliser.

Le bureau national du POID s’est réuni en visioconférence le 28 mars (cr en p9 du n° 233 de la Tribune des travailleurs) le rapporteur a déclaré « Cette pandémie mondiale, ses conséquences sanitaires, économiques, sociales sont l’expression de la crise du capitalisme » […] « des dizaines de millions de gens touchent du doigt la barbarie capitaliste » […] Ou bien on retourne dans les vieilles ornières, on s’en remet à la Banque Centrale Européenne, aux Banques, ou bien on affirme la nécessité de socialiser les moyens de production. Certes le mot socialisme a été galvaudé, il a été trahis par ceux qui ont trahi sa perspective. Mais il n’y a, pour l’humanité, pas d’autre perspective. »

Et pour celà il faut un parti.

Nous nous félicitons des 5 adhésions réalisées pendant la campagne des municipales, des abonnements réalisés à la tribune des travailleurs, nous appelons tous les candidats, les sympathisants à apporter vos témoignages (en répondant à ce mail), à adhérer (m’appeler par tel au 06 75 16 99 05), à s’abonner au journal

nouvelles formules d’abonnement promotionnels:

10€ pour 2 mois (8 numéros) 30€ pour 6 mois. ou 6,50 € par mois en prélèvement automatique

directement en ligne sur

https://latribunedestravailleurs.fr/je-mabonne/

faites parvenir vos témoignages et contributions à copoepina@orange.fr

assistez en direct au meeting du POID

vendredi 10 avril de 18h à 19h30

sur le site https://latribunedestravailleurs.fr

pour le bureau du comité POID d’Epinay amicalement Gilles PARCABE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s