Unité contre la fermeture du centre Protection maternelle et infantile (PMI) d’Orgemont et de 18 centres sur le département !

pmi_0

UNITE CONTRE LE PROJET DE  FERMETURE

DU CENTRE DE PMI D’ORGEMONT !

Informés fin mai par un tract du POID de la menace de fermeture de leur centre de PMI, 130 habitants d’Orgemont se sont adressé à M. Troussel, président du conseil  départemental en signant la pétition suivante : « M. Troussel, nous n’acceptons pas le projet de fermeture du centre de PMI d’Orgemont, nous demandons l’attribution de nouveaux locaux à Orgemont pour la PMI en préalable à l’extension de la crèche, ou la création d’une crèche supplémentaire ! nous demandons au maire et aux élus d’intervenir dans ce sens auprès du président du conseil départemental ».

Aujourd’hui 18 fermetures de centres de PMI (sur 117) sont projetées sur le département (à Tremblay, Bagnolet, Le Blanc Mesnil, Drancy, Villetaneuse, Aubervilliers, Montfermeil, Noisy le Sec, Clichy sous Bois, Montreuil, Rosny, Aulnay sous Bois, Noisy le Grand, Sevran, 2 à La Courneuve, et celui d’Orgemont à Epinay). Les femmes enceintes et les parents habitant le quartier d’Orgemont devraient s’adresser aux PMI Caillebote (rue de Saint Gratien) et Centre Ville (rue de Paris) situées à plusieurs kilomètres. Plus de 3 900 habitants dont 90 spinassiens ont signé la pétition du comité départemental du POID contre ces fermetures.

C’est là la mise en application par la majorité PS-PCF-EELV-Ensemble du Conseil Départemental de la politique de réduction des dépenses publiques imposée par Bruxelles, et mise en œuvre par les gouvernements successifs (10 milliards d’euros de baisse des dotations budgétaires aux collectivités territoriales au cours du quinquennat de Hollande à laquelle se rajouterait 13 milliards de baisse annoncée par le gouvernement Macron- Philippe)

Le 15 juin les personnels des services sociaux du département étaient en grève et en manifestation (350 personnes) contre ces fermetures de PMI et contre un projet de mutualisation de tous les services sociaux dans des « maisons départementales de solidarité ».

Le 29 juin, le Maire et Conseiller départemental Hervé Chevreau adressait une lettre à Stéphane Troussel se concluant par « […] La PMI d’Orgemont, comme celle des autres quartiers, est en effet un des éléments essentiel de la politique de santé en faveur des enfants et des familles vulnérables. Aussi, je souhaite vivement connaître plus précisément les pistes de réflexions envisagées par vos services concernant l’implantation et la localisation des services départementaux sur la ville » courrier H Chevreau à St Troussel 29_9_17. Sollicités à la porte du conseil municipal pour le vote d’un vœu contre la fermeture, 11 élus (dont 10 de la majorité) signaient la pétition le 30 juin, pourtant le 6 juillet le maire refusait de présenter un vœu sous prétexte de concertation avec Stéphane Troussel.  

Les PMI assurent gratuitement le suivi des enfants de 0 à 6 ans (examens médicaux, vaccinations, dépistages auditifs, visuels et du langage), le suivi des femmes enceintes jusqu’au 6e mois de grossesse, l’agrément et le suivi des assistantes maternelles, elles accueillent le planning familial, l’information des jeunes sur la contraception, la délivrance de la contraception pour les mineurs, l’accompagnement et l’orientation vers des structures hospitalières pratiquant l’IVG, les examens médicaux pour les femmes, l’accueil des nourrissons, l’accompagnement à la naissance, les visites à domiciles et conseils divers. A Orgemont il y a deux puéricultrices, deux auxiliaires, un psychologue, une sage femme, une psychomotricienne (qui fait des consultations au centre et à domicile), des consultations avec quatre médecins et une gynécologue. La création des PMI a été un progrès considérable, leurs fermetures constitueraient une régression sociale désatreuse.

Nous refusons les fermetures !

Préparons ensemble une délégation à Stéphane Troussel, continuons à demander aux élus de prendre position et leur soutien. Nous appelons les parents d’enfants en bas âge, les habitants à signer et faire signer massivement la pétition (voir au verso). Pour organiser a mobilisation contre la fermeture, nous vous proposons de nous réunir

Jeudi 5 octobre  à 18h au centre socio-culturel

67 rue Felix Merlin (face au terminus du T8)

« Monsieur Troussel, président (PS) du conseil départemental,

Monsieur Molossi, vice-président du conseil départemental chargé de l’enfance et de la famille,

Mesdames et Messieurs les conseillers départementaux
de la majorité départementale (PS, PCF, EELV),

Nous n’acceptons pas votre décision de fermer

des centres de PMI sur le département !

Nous n’acceptons pas la fermeture du centre d’Orgemont à Epinay

Nous exigeons l’annulation de cette décision de fermetures.

Nous vous demandons de garantir le maintien de toutes les PMI du département « 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s